Prix

Blog - Le marché de l’auto du particulier au particulier

Peu de gens en ont conscience, mais le marché auto de l'occasion représente quasiment le triple en volume du marché des véhicules neufs. Toujours en progression, les ventes des véhicules d'occasion ont explosé ces derniers années. Cette explosion semble être principalement liée à la crise économique, mais est aussi rendu possible par l'augmentation de la durabilité des véhicules.

Marché des véhicules d'occasion – une hausse continue

Il est clair que le pouvoir d'achat des Français à été rogné par la crise. Or le poste des dépenses de transport est un poste sur lequel ils peuvent rogner, d'autant qu'ils raisonnent en terme de budget auto global. Sur le marché auto, l'effet de cette baisse a abouti à un déséquilibre accentué entre les ventes d'auto neuves et celles d'occasion, en dépit de la concentration des projecteurs sur les chiffres mensuels d'immatriculations des voitures neuves – toujours très attendus par les professionnels. On assiste aujourd'hui au vieillissement du parc automobile français (age moyen de neuf ans) et il se vend plus de véhicules de plus de 10 ans que de véhicules neufs.

 

Les statistiques concernant le marché auto français montrent que les meilleures ventes d'autos d'occasion portent sur les plus récentes (moins d'un an, les véhicules quasi neufs) et… paradoxalement… les plus anciennes (plus de seize ans). Dans le même temps, des nombreuses études constatent que les Français sont tentés d'acheter des voitures de plus en plus âgées.

 

L'importance primordiale du prix pousse les consommateurs à trouver des bons plans: les voitures presque neuves ou celles reconditionnées et revendues avec garantie sont des bons plans plus accessibles à ceux qui, jusqu'alors, achetaient des voitures neuves. Un marché de l'occasion plus sélect apparaît: celui des automobiles jeunes et de qualité – le marché du «presque neuf».

 

On observe aussi une différence substantielle entre les régions du pays. La balance s'incline vers les départements du sud et de l'est de la France, qui achètent plus de véhicules d'occasion que le nord et l'ouest.

 

Ces constats dessinent un marché en progrès, avec une hausse continue des ventes sur le marché d'occasion, malgré la crise. En chiffres, les ventes des véhicules d'occasion dépassent 5.56 millions pour l'année 2015 – soit la meilleure année depuis le précédent record de 2007.

Domination des ventes de particulier à particulier

Plus l'automobile est âgée, plus les chances qu'elle se vende entre particuliers augmentent. Et de plus en plus les particuliers sont prêts à voyager des centaines de kilomètres pour trouver le véhicule correspondant à leurs besoins.

 

Le problème d'image des véhicules d'occasion, qui oblige les concessionnaires à les remettre en état – ce qui signifie un coût supplémentaire et beaucoup de temps perdu pour les professionnels, favorise également les transactions entre particuliers.

Internet – le lieu idéal pour les transactions auto entre particuliers

On ne rencontre plus guère de petites annonces à l'arrière des véhicules, et si les supports type PAP sont encore très utilisés, aujourd'hui c'est l'internet qui domine le marché de l'auto d'occasion. Les nombreux sites web spécialisés dans achat vente de voitures d'occasion offrent l'opportunité de faire les transactions plus facilement et plus rapidement. Même les professionnels y trouvent l'occasion de «sortir» leurs voitures d'occasion.

 

L'âge moyen d'un acquéreur de véhicule d'occasion (40-45 ans) est un autre élément important. Et les très jeunes, avec de très faibles budgets, ont l'avantage d'être des spécialistes du surf sur le web. De cette façon, le rapport global de 3 pour 1 monte chez eux à plus de 5-1 pour ce qui concerne leurs transactions de particulier à particulier.

 

Bref, malgré la présence des professionnels de l'auto sur internet, les ventes entre particuliers dominent plus que jamais.

0 commentaires

  Lire plus de posts